Alex et le secret de Léonard de Vinci – Vincent Raffaitin [Livre]

MISSION :

Un matin, votre vie de jeune journaliste d’art bascule quand vous recevez une lettre anonyme qui vous présente ce qui semble être une « chasse au trésor imaginée » il y a 500 ans par le grand Léonard de Vinci. Malgré le caractère invraisemblable de cette situation, vous décidez d’enquêter.
En visitant des sites emblématiques tels que le château du Clos-Lucé ou le musée du Louvre, découvrez des lieux secrets et résolvez des énigmes laissées par le grand maître pour tenter de percer le mystère et révéler des pages inconnues de ce qu’on appelle aujourd’hui le Codex.

 

LE LIVRE :

QUALITÉ PERÇUE

ILLUSTRATIONS

SCÉNARIO

POUR QUI :

  • Pour ceux qui veulent se retrouver dans la peau de Robert Langdon
  • Pour les gens fascinés par Léonard de Vinci
  • Pour ceux qui veulent s’évader en voyageant

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITÉ

VARIÉTÉ

EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • Livre linéaire : on ne bloque donc jamais longtemps
  • Le thème de Léonard de Vinci qui passionne toujours autant
  • Une aventure courte quand on dispose de peu de temps
  • Se joue sans mobile ce qui, l’été, à la plage, est plutôt un bon point
  • Se joue seul.
  • Le twist final

 

Les points négatifs :

  • Livre linéaire : on n’a pas vraiment le droit à l’erreur quand on tourne la page de la solution
  • Une énigme quelque peu contre nature (le code de César)
  • La ligne de collage du livre qui complique une énigme en double page

 

NOTRE AVIS GÉNÉRAL :

Le groom continue ses lectures estivales avec Alex et le secret de Léonard de Vinci de Vincent Raffaitin chez Larousse. Il s’agit d’un livre de poche, comme nous avons déjà eu l’occasion d’en lire, ce qui se prête particulièrement aux vacances avec un faible volume d’occupation dans la valise. S’il y a bien un homme qui suscite le fantasme, c’est de Vinci, nous sommes donc excités à l’idée de vivre une aventure dans son univers.

Il serait par contre réducteur de dire qu’il ne s’agit que d’un Escape Game. Certes, on retrouve des mécaniques d’évasion ou de braquage, comme dans de nombreuses Escape Rooms, mais j’ai plus vécu ce récit comme une chasse au trésor à grande échelle. En effet, l’aventure est découpée en plusieurs lieux, chacun renvoyant à un mécanisme d’escape quand on fait le focus dessus, mais d’un point de vue macro, le déplacement entre ces lieux donne l’impression d’être dans la peau de Tom Hanks dans le Da Vinci Code et d’être dans une quête à grande échelle plus que dans une Escape room. Cette impression est renforcée par le parti pris d’une structure linéaire dans la narration. Ici, pas de « rendez-vous en page 54 », celles-ci se tournent les unes après les autres, comme un roman, ce qui est surprenant de prime abord mais pas dérangeant. Le côté positif, c’est qu’il est facile de s’arrêter au milieu de l’intrigue avec un bon vieux marque-pages pour reprendre plus tard et qu’on ne reste jamais longtemps bloqué. En effet, derrière toute page d’énigme, il y a la solution, ce qui ne vous donne pas le droit à l’erreur au moment de formuler la réponse !

Vous trouverez sur votre chemin une petite vingtaine de défis de styles plutôt variés mais qui vous seront familiers si vous pratiquez régulièrement les Escape Rooms et autre jeux dérivés. Au menu, de la manipulation de chiffres, d’alphabet, de l’optique, etc. Il sera important de bien lire tout le livre car celui-ci vous aiguillera par moment vers la bonne solution, faisant que vous pouvez globalement tout résoudre sans connaissances particulières… même si celles-ci peuvent vous aider à aller plus vite. Ainsi, connaitre la particularité de l’écriture de de Vinci vous fera réagir immédiatement à l’un des casse-têtes. Les énigmes sont plutôt stimulantes et bien intégrées dans l’histoire à deux exceptions près, une en double page que la reliure du livre rend plus compliquée et une autre sur un dialogue entre deux vigiles qui ne serait techniquement pas possible.

La fouille m’aura posé plus de problèmes que les énigmes qui arrivent de manière très explicite. Ici, elle prend la forme de lettres dissimulées dans les illustrations et renvoyant à une page donnant l’équivalence. Système simple et efficace, à l’image de la conception générale du livre, mais dont j’ai eu tendance à oublier l’existence. En parlant illustrations, elles sont réalisées par l’auteur lui-même, du coup je lui tire mon chapeau pour la double casquette !

Au final, Alex et le secret de Leonard de Vinci vous réserva quelques petites surprises pour la fin, et une fois terminé, vous aurez peut être l’impression d’avoir achevé la lecture d’un livre (en même temps c’en est un !) plutôt que d’avoir utilisé un objet destiné à un jeu, impression donnée à mon avis par la manipulation linéaire du bouquin qui, si il était expurgé des énigmes, deviendrait un vrai roman à part entière. Si vous cherchez un Escape Book dont le fonctionnement diffère de ce que vous avez pu faire jusqu’à maintenant, ou si vous n’aimez pas lire en utilisant le système de « livres dont vous êtes le héro », foncez, Alex et le secret de Léonard de Vinci est fait pour vous !

 

  

LE LIVRE:

Titre : Alex et le secret de Léonard de Vinci
Auteur : Vincent Raffaitin
Éditeur : Larousse
Parution : juillet 2019

Tarif : environ 5€

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :