The Honeymoon Hotel – Dark Park – Zoetermeer (Pays-Bas)

MISSION :

Une lumière verdâtre brille à travers les vitraux des portes en bois massif qui se verrouillent derrière vous. Fébrilement, vous essayez de rouvrir la porte, mais en vain. Vous laissez vos yeux explorer l’espace avec frilosité. Un vieux comptoir en bois, un chariot à bagages en or terne avec des valises, un piano cassé, un ascenseur… Vous êtes dans le hall de The Honeymoon Hotel. Derrière une porte qui mène apparemment à la suite nuptiale il y a un cliquetis, soudain la lumière s’éteint… Toute nouvelle et à glacer le sang, c’est l’aventure que l’on peut vivre à Zoetermeer depuis 2017. Le Honeymoon Hotel doit son nom aux scènes horribles qui se sont déroulées dans cet illustre bâtiment. De quelles scènes s’agit-il ? Vous devrez le découvrir par vous-même. Si vous écoutez attentivement, il semble parfois que vous soyez contacté par le monde des esprits, comme si quelqu’un voulait vous aider, voulait vous montrer quelque chose. À chaque pas que vous faites, vous vous rapprochez de l’inévitable dénouement. Petit à petit, une histoire à glacer le sang se déroule, mais êtes-vous en mission de sauvetage, ou êtes-vous celui qui a besoin d’être secouru ? Le Honeymoon Hotel est une salle d’évasion pas comme les autres, une expérience inoubliable, horrifiante et magique à la fois. Rien n’est ce qu’il semble, mais tout ce que vous faites vous rapproche de cette horrible vérité. Oserez-vous vous y frotter ?

A greenish light shines through the stained glass windows of the solid wooden doors that lock behind you. Feverishly you try to get the door open again, but in vain. You let your eyes skittishly explore the space. An old wooden counter, a dull gold luggage trolley with suitcases, a broken piano, an elevator… You find yourself in the lobby of The Honeymoon Hotel. Behind a door seemingly leading to the honeymoon suite, there are rumblings, suddenly the lights fall out…Brand new and bloodcurdling, that’s the adventure that has been available in Zoetermeer since 2017. The Honeymoon Hotel owes its name to the gruesome scenes that took place in this illustrious building. Which scenes are they? You’ll have to discover that for yourself.
If you listen carefully, it sometimes seems as if the spirit world is trying to contact you, as if someone wants to help you, to show you something. With every step you take you get closer to the inevitable denouement. Piece by piece, a blood-curdling story unravels, but are you on a rescue mission, or are you the one who needs to be rescued?
The Honeymoon Hotel is an escape room like no other, an experience never to be forgotten, horrifying and magical at the same time. Nothing is what it seems, but everything you do brings you closer to that horrible truth. Do you dare?


 

PROFIL DE LA SALLE :

THÈME : Horreur/Frisson
LANGUES : Anglais/Néerlandais
COMPOSITION : De 2 à 6 joueurs
ÂGE : Dès 16 ans
DURÉE : 60 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : Confirmé/Expert
DIFFICULTÉ RESSENTIE : Confirmé
COOPÉRATION : Nécessaire
LINÉARITÉ :Linéaire
NIVEAU DES ÉNIGMES : Difficile
TAUX DE SATISFACTION DU GROOM : 85%


EVALUATIONS :

L’ENSEIGNE :

PREMIER CONTACT

ESPACE D’ACCUEIL

DEBRIEF

EFFET WAHOU :
OUI

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITÉ

VARIÉTÉ

GAMEPLAY

L’IMMERSION :

HISTOIRE/BRIEF

CORS

AMBIANCE SONORE

GAME MASTERING


EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • L’ambiance générale
  • Certains effets bien réalisés et jamais vus
  • La mise en tension en fin de jeu

Les points négatifs :

  • Un briefing sous forme d’un papier à lire
  • Un problème avec l’aimant que nous avons laissé tomber

POUR QUI, POUR QUOI ?

  • Pour les anglophones
  • Pour les joueurs qui veulent découvrir une ambiance glaçante
  • Pour les quelques petits effets sympathiques

ASPECTS PRATIQUES :

  • Stationnement : Payant
  • Accès PMR : Non
  • Collation : Non/Bar payant

undefined L’AVIS DU GROOM :

Nous démarrons notre périple aux Pays-Bas par Dark Park pour réaliser trois salles. On arrive dans le hall d’accueil où l’on découvre un bar à boissons et sucreries (payant), ça sera d’ailleurs le cas dans toutes les salles que l’on fera par la suite.
Notre GM du jour nous accueille et nous pouvons débuter l’aventure. Pour ce qui est du briefing notre hôte nous tend simplement une feuille et nous lisons notre mission. Apparemment pas mal de mariées sont décédées durant leur nuit de noce dans en ces lieux. Nous arrivons donc dans le hall de l’hôtel qui nous mènera ensuite vers l’une des chambres et bien d’autres surprises à caractère horrifique.
Il s’agissait de notre première salle tous ensemble, donc le temps de se régler, le temps de se rôder un peu sur l’anglais et quelques mots de vocabulaire précis, nous avons légèrement galéré, surtout que pour cette aventure dans laquelle les énigmes ne sont pas forcément simples. Certaines sont classiques et déjà vues, d’autres plus originales et difficiles à appréhender ce qui fait que l’on a globalement bien aimé le gameplay avec des variations de rythmes. Les énigmes sont bien intégrées dans le jeu pour une bonne partie.
Notre aventure est aussi rythmée par l’ambiance et certains effets qui nous procurent quelques jumpscares. Nous avons, entre autres, été impressionnés par l’un d’eux dans une télévision ainsi que le « vent de fraicheur » qu’il procure, nous confirmant au passage que nous ne sommes pas seuls dans cette pièce. La salle est aussi rythmée par sa bande son, ambiance jazzy au début, puis qui nous met bien plus la pression en fin de jeu pour réussir à s’échapper de cette chambre hantée.
D’ailleurs, en pensant avoir réussi, on se fait de nouveau cueillir par une ultime énigme avec un effet qui nous remet dans l’urgence. Le son, les décors, les quelques effets présents font un petit cocktail efficace permettant d’être sous une forme de tension permanente sans pour autant vivre une expérience vraiment horrifique. Un point d’amélioration serait tout de même du côté du game mastering qui pourrait incarner de manière sonore l’une des défuntes.
Bref cette salle monte crescendo en intensité, les énigmes s’enchainent avec plus ou moins de facilité et on découvre des petits effets intéressants pour la première fois. Notre séjour débute sous de bons auspices par cette salle, qui reste au niveau de ce que l’on peut trouver en France dans certaines bonnes enseignes, malgré qu’elle date déjà de 2017. Nous enchainons très rapidement avec le Freak Show en espérant qu’il nous réserve d’autres surprises.

We start our journey in the Netherlands by Dark Park to realize three rooms. We arrive in the reception hall where we discover a bar with drinks and sweets (paying), it will be besides the case in all the rooms which we will make thereafter.
Our GM of the day welcomes us and we can begin the adventure. As for the briefing our host simply gives us a sheet and we read our mission. Apparently a lot of brides died during their wedding night in these places. We arrived in the lobby of the hotel which led us to one of the rooms and many other horrific surprises.
It was our first room all together, so the time to settle down, the time to learn English and some precise vocabulary words, we had a hard time, especially for this adventure in which the puzzles are not necessarily simple. Some of them are classic and already seen, others are more original and difficult to grasp, which is why we liked the gameplay overall, with variations in rhythm. The puzzles are well integrated in the game for a good part.
Our adventure is also punctuated by the atmosphere and some effects that give us some jumpscares. We were, among other things, impressed by one of them in a television and the “fresh wind” that it provides, confirming to us in passing that we are not alone in this room. The room is also punctuated by its soundtrack, a jazzy atmosphere at the beginning, then which puts us much more pressure at the end of the game to succeed in escaping from this haunted room.
Moreover, thinking we have succeeded, we are again caught by a final enigma with an effect that puts us back in the emergency. The sound, the scenery, the few effects present make a small efficient cocktail allowing to be under a form of permanent tension without living a really horrific experience. A point of improvement would be all the same on the side of the game mastering which could incarnate in a sound way one of the deceased.
In short, this room rises crescendo in intensity, the puzzles follow each other with more or less ease and we discover some interesting little effects for the first time. Our stay begins under good auspices with this room, which remains at the level of what we can find in France in some good shops, despite the fact that it already dates from 2017. We go on very quickly with the Freak Show, hoping that it reserves us other surprises.

LE GROOM DONNE LA PAROLE A GUILLAUME :

“The Honeymoon Hotel interprète à sa manière le classique thème du vieil hôtel où des choses horribles se sont produites et où l’âme des victimes continuent à hanter les lieux. Il va nous falloir découvrir quels sont les drames qui se sont déroulés en ces lieux… et accessoirement survivre. Le briefing est très décevant, pour ne pas dire inexistant. On nous tend une simple feuille de papier pour nous introduire l’histoire. L’exploration commence donc dans la réception de cet hôtel au luxe un peu suranné, qui semble abandonné depuis longtemps. Les décors sont magnifiques et on a aucun mal à se croire dans un véritable établissement. Ils le resteront tout au long de l’aventure. Les énigmes, à quelques exceptions près, sont assez classiques sur le fond. Mais elles sont variées et s’intègrent parfaitement à leur environnement. La progression est plutôt linéaire : on parcourt les pièces de cet hôtel sans jamais revenir en arrière. Si aucune énigme n’est particulièrement relevée, le parcours est plutôt conséquent et mieux vaut ne pas perdre de temps inutilement. Il y a énormément de cadenas pour une salle classée au TERPECA mais ça ne dépareille pas dans un tel lieu. La salle dispose de quelques moyens assez originaux de faire peur aux froussards. Néanmoins, elle ne fait pas partie des plus terrifiantes. C’est une aventure très dynamique qu’on a plaisir à parcourir.”


L’ÉQUIPE :

Membres : Damien, Evan, Adrien, Guillaume
Temps : 59 minutes 43
Indices : 2
Date : 26.08.2021

 


L’ENSEIGNE :

Dark Park
Ville : Zoetermeer
Tarif : de 24,17 à 77,50 € par joueur
Crédit illustrations : ©Dark Park

Tous nos tests dans cette enseigne !

Vous pourriez également aimer...