Le palais de l’horreur – Deep Inside – Paris 19ème (75)

MISSION :

Parc d’attraction abandonné, asile désaffecté, prison à l’abandon…
Vous avez vu toutes les meilleures vidéos d’urbex sur Youtube ?

A 30 mètres sous Paris se trouve un endroit particulier…
Un vieux palais du rire abandonné.
Si les enfants et familles adoraient venir s’y amuser il y plusieurs années, il est aujourd’hui devenu l’endroit le plus inquiétant de la cité des martyrs…

En peu de temps, ce lieu est passé des éclats de rires aux cris d’horreur…
Vous êtes loin d’imaginer ce qui se cache à l’intérieur. Vos émotions et vos peurs risquent d’être mises à rude épreuve, bon courage.


 

PROFIL DE LA SALLE :

THÈME : Horreur
LANGUES : Français
COMPOSITION : De 2 à 5 joueurs
ÂGE : Dès 16 ans
DURÉE : 60 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : /
DIFFICULTÉ RESSENTIE : Intermédiaire
COOPÉRATION : Nécessaire
LINÉARITÉ : Linéaire
NIVEAU DES ÉNIGMES : Facile
TAUX DE SATISFACTION DU GROOM : 95%


EVALUATIONS :

L’ENSEIGNE :

PREMIER CONTACT

ESPACE D’ACCUEIL

DEBRIEF

EFFET WAHOU :
OUI

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITÉ

VARIÉTÉ

GAMEPLAY

L’IMMERSION :

HISTOIRE/BRIEF

CORS

AMBIANCE SONORE

GAME MASTERING


EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • La cité des Marthyrs
  • La pression constante
  • Les décors
  • Les effets sonores
  • L’urbex en lui-même

Les points négatifs :

  • Le Talkie Walkie n’est peut-être pas le plus adapté pour le jeu

POUR QUI, POUR QUOI ?

  • Pour les fans des jeux de survie
  • Pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux
  • Pour les silencieux

ASPECTS PRATIQUES :

  • Stationnement : Payant dans la rue
  • Accès PMR : Non
  • Collation : Non

undefinedL’AVIS DU GROOM :

Suite à la réalisation de la salle du magicien de Paris, on enchaine avec cette deuxième aventure puisque Deep Inside à réussi à lier ses deux scénarios pour pouvoir les enchainer et vivre une expérience de plus de deux heures (comme je vous l’expliquais dans le précédent article).

Nous poursuivons donc notre jeu directement en restant dans la cité des Martyrs et nous nous dirigeons vers ce palais du rire abandonné. Notre libraire, resté en contact avec nous, nous fait comprendre que nous ne sommes plus les bienvenus ici suite à nos déboires chez le magicien et que celui-ci serait de mèche avec le clown du palais. Mais celui-ci n’est pas là pour vous faire rire, bien au contraire. Nous nous aventurons donc dans ce lieu à la recherche d’un “bien” qui pour nous est précieux et notre but sera donc de fuir par la suite car nous ne sommes pas chez nous…

Parlons de l’immersion dans un premier temps. On découvre l’entrée de ce palais qui déjà ne nous rassure pas vraiment, à en juger par l’affiche qui montre bien, non pas la gueule du loup mais plutôt celle du clown dans laquelle il faut se jeter. Nous arrivons alors dans un palais des glaces abandonné et sale à en juger par ce qui jonche le sol. On se retrouve dans une ambiance sombre et glauque, accentuée par les effets de lumières, et l’on comprend très vite que nous ne sommes pas seuls. Notre meilleur atout sera notre discrétion et notre silence si nous voulons sortir de là en un seul morceau. La suite des décors correspond parfaitement à ce que nous pouvions attendre d’une telle aventure avec une partie un peu plus freak show et une autre plus intimiste : on passe donc par différents univers tout au long du jeu. De plus, la bande son est un véritable atout pour cette expérience et faire ressortir les peurs de chacun.

Pour parler de l’expérience en elle-même, vous serez ici sur une exploration type urbex plus que de l’escape à proprement parlé. Bien sûr, vous trouverez quelques manipulations et petites énigmes mais le plus gros du jeu est basé sur la fouille et votre capacité à réaliser des actions sans trop faire de bruit. Néanmoins, même s’il y en a peu, les quelques jeux et manipulations présents sont bien intégrés au scénario et totalement dans le thème. Vous l’aurez compris, on se rapproche plus d’une expérience de survie face à certains événements qui se produisent tout au long du jeu. En effet, comme je le disais, vous n’êtes pas seuls ici (aucun spoil, c’est indiqué sur le site de l’enseigne), et malgré la peur qui se fait sentir il faudra garder son calme pour ne pas se faire avoir.

En effet, ce qu’il reste de l’être présent dans ces lieux a une bonne ouïe malgré ses défaillances visuelles. Faites attention ou vous mettez les pieds… on vous aura prévenu, car une fois là, cette chose (car difficile d’appeler ça un humain) ne vous lâchera plus. On sent donc le stress monter en début de jeu pour finalement passer du côté de la peur pour certains grâce à cette expérience de théâtre immersif. Certaines “épreuves” sont un peu plus éprouvantes que d’autres et votre rythme cardiaque risque de monter en flèche, mais seul les plus courageux pourront s’y aventurer si d’autres sont un peu plus “paralysés”.

Cette expérience est donc totalement différente de la précédente et n’est clairement pas pour le même public. Seuls les plus téméraires vont s’y aventurer. L’enseigne fait donc le pari de s’adresser à un public plus restreint en proposant cette thématique horreur mais le jeu étant vraiment abouti je pense que cela ne sera pas un problème et qu’il trouvera son public à l’instar d’autres salles parisiennes. Un petit mot d’ailleurs sur le game mastering puisque votre libraire vous aide tout au long du jeu, permet parfois de vous calmer, vous aiguille et surtout est finalement un membre du groupe même s’il n’est pas présent avec vous.

Encore un grand bravo pour l’imagination derrière ce scénario, la réalisation (coucou Labsterium), les effets de sons et lumières ainsi que la bonne idée en termes de topographie des lieux et la partie centrale à laquelle on accède en fin de périple.

Deep Inside signe donc deux salles de grande qualité, adressées à un public différent en termes de jeu et d’émotions, mais bien plus que deux salles ils ont créé tout un univers avec cette cité des Martyrs et leur couverture grâce à cette libraire. Tout est là pour que cette enseigne fasse parler d’elle. Bravo Théo et Adrien pour ce travail et la passion qui vous anime.

Et pour finaliser sur ce palais de l’horreur, surtout, rappelez-vous, avant de vous aventurer dans cette exploration, que 30 mètres sous terre, “personne ne vous entendra hurler…”

LE GROOM DONNE LA PAROLE A SORITHY :

” Le palais de l’horreur était au RDV ! Cet univers m’a donné une sensation de peur car il est là et il nous surveille. J’étais plongé directement dans le jeu ! Sans trop spoiler, nous avons enchaîné les 2 histoires sans interruption ! C’est très appréciable ! “


L’ÉQUIPE :

Membres : Adrien, Nordine, Ingrid, Sorithy
Temps : /
Indices : 2
Date : 17.10.2021

 


L’ENSEIGNE :

Deep Inside
Ville : Paris 19ème
Tarif : de 24 à 60 € par joueur
Crédit illustrations : ©Deep Inside


Tous nos tests de cette enseigne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑