La Trilogie Léopold – 50 Clues – Black Rock Games [Jeu de société]

MISSION :

Vous incarnez Marie, une femme à la mémoire altérée enfermée dans un hôpital. Sortez et retrouvez votre fils avant qu’il ne soit trop tard. « Le pendule des morts » est le premier épisode de la Trilogie de Léopold. 

50 Clue est un Escape Thriller. Vous êtes un personnage qui doit résoudre des énigmes, déchiffrer des codes et faire des choix logiques pour avancer dans un thriller réaliste.

Préparez-vous à vivre une expérience immersive unique qui mêle déduction et réflexion dans une ambiance de polars scandinaves !

Le jeu est conçu pour être une expérience unique AVERTISSEMENT : contient de la violence graphique. Ne convient pas aux enfants. 

Acheter 50 Clues : Le Pendule des Morts sur Philibert
Acheter 50 Clues : Sommeil Blanc sur Philibert
Acheter 50 Clues : Le Destin de Léopold sur Philibert


 

PROFIL DU JEU :

THÈME : Thriller/Horreur/Frisson
LANGUES : Français
COMPOSITION : De 1 à 5 joueurs
ÂGE : Dès 16 ans
DURÉE : 3×90 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : /
DIFFICULTÉ RESSENTIE : Intermédiaire
COOPÉRATION : Secondaire
LINÉARITÉ : Moyennement linéaire
NIVEAU DES ÉNIGMES : Médian
TAUX DE SATISFACTION DU GROOM : 83%

ASPECTS PRATIQUES :

  • Pas d’altération du matériel
  • Besoin d’internet
  • Pas d’application
  • Besoin d’un smartphone et d’une connexion internet

EVALUATIONS :

LA BOITE :

QUALITÉ PERÇUE

ACCESSOIRES
NON ÉVALUABLE

EFFET WAHOU :
NON

LES ÉNIGMES :

COHERENCE

ORIGINALITÉ

VARIÉTÉ

GAMEPLAY

L’IMMERSION :

HISTOIRE/SCENARIO

DÉCORS/ILLUSTRATIONS

AMBIANCE SONORE
NON ÉVALUABLE


EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • Le thème plus dark
  • Le système d’indices
  • Le système de notation après chaque énigme et le pourcentage global de réussite à la fin
  • Une volonté de narration tout au long du scénario

Les points négatifs :

  • Des énigmes parfois tirées par les cheveux ou peu intuitives dans le premier opus
  • Une narration décousue avec des raccourcis scénaristiques
  • Une violence obligatoire sans alternative possible et qui peut sembler gratuite parfois, même pour un scénario sombre
  • Il manque une bande sonore

POUR QUI, POUR QUOI ?

  • Pour ceux qui veulent un jeu plus sombre, plus dark, plus morbide
  • Pour les plus de 16 ans, on insiste !


undefinedL’AVIS DU GROOM :

Nous avons découvert la Trilogie Léopold il y a déjà quelque temps. Nous avions d’ailleurs réalisé le premier opus en 2020 et on vous avoue qu’au départ celui-ci ne nous a pas forcément emballé pour plusieurs raisons. Mais on sait aussi qu’il faut du temps pour appréhender les nouvelles gammes de jeu Escape car cela a souvent été le cas avec d’autres franchises que nous apprécions aujourd’hui. Il faut donc remettre le pied à l’étrier pour prendre du recul et mieux comprendre la mécanique de jeu pour savourer celui-ci.

Revenons d’abord sur cette Trilogie et la mécanique justement. Nous avons découvert le tutoriel, un peu long d’ailleurs, sur le site. Il faut découvrir quel sera le prochain numéro de carte à tirer, soit grâce à de l’observation (nombres en blanc) soit à l’aide de l’application dans laquelle il faut rentrer des codes directement vus sur les cartes (nombres en noir) ou assembler d’autres codes (nombres en rouge). À chaque pioche, le coin supérieur droit indiquera ce qui peut être défaussé.

Pour ce qui est du jeu en lui-même, tout est dit : une mécanique très classique mais efficace. Nous trouvons aussi un système d’indices à trois niveaux pour nous aider dans notre parcours, et nous en avons bien besoin ! Effectivement, si certaines énigmes sont plutôt simples à réaliser et demandent de l’observation et de faire fonctionner votre capacité de déduction, d’autres sont bien plus complexes, pour ne pas dire tirées par les cheveux ou manqueront tout simplement d’intuitivité (essentiellement dans le 1er opus de la trilogie).

L’univers est quant à lui assez sombre et glauque. Ne cherchez pas de la couleur, ici le parti pris a été de concevoir le jeu en noir et blanc avec quelques touches de rouge, ce qui colle bien au thème du thriller… et me fait penser à la Liste de Schindler, mais ça, c’est une autre histoire. Le petit plus que l’on apprécie concerne les illustrations qui sont réalisées par l’auteur lui-même.

À noter qu’un élément original dans l’application nous a plutôt séduit. À chaque énigme résolue, vous est attribuée une note de 1 à 5 étoiles, note qui est probablement calculée en fonction de votre nombre d’essais pour résoudre une énigme, des indices dont vous avez eu besoin, mais aussi du temps de résolution. C’est agréable de se positionner en termes de niveau au fil du récit et ainsi voir la progression au fur et à mesure sur chaque énigme. À la fin, il vous sera aussi attribué un score en pourcentage par rapport à tous ces critères.

À l’issue de la partie, les joueurs les plus expérimentés ne pourront s’empêcher de faire le parallèle avec d’autres jeux existants. Pour ma part, je pense qu’il ne faut pas comparer et prendre chaque proposition avec les similitudes et les différences comme pour les escapes réelles. Ici nous avons affaire à un jeu narratif, même si l’on a ressenti certaines lacunes qui nous font perdre le fil de l’histoire (plus particulièrement dans le 1er volet). Les énigmes sont variées, parfois gores dans une ambiance glauque réussie, mais certaines manquent aussi de clarté dans leur réalisation et les indices seront utiles lors de votre progression.

Une dernière chose, avant d’aborder les différents épisodes. Le jeu est prévu pour 30 utilisations (code à rentrer avant de jouer) ce qui peut paraitre bizarre de prime abord voir choquant pour certains de ne pas le mettre en illimité. Sur son site l’auteur explique qu’après avoir réalisé une étude sur les 7000 premières boites, 70% n’ont été jouées qu’une fois et seulement un des codes a été utilisé sept fois. Le but premier de cette limitation était d’éviter les contrefaçons et si vous êtes une ludothèque, un bar à jeu ou autre, vous pouvez redemander la génération d’un nouveau code.

À noter aussi qu’il n’y a pas d’application pour jouer mais directement un site internet ce qui évite un énième programme installé sur votre smartphone et l’occupation d’espace qui en résulte. Une sauvegarde automatique est aussi présente si vous faites une pause dans le jeu.

Venons-en aux différents épisodes.

Tuto : la valise lourde

Vidéo de 6 minutes (un peu long) qui vous permet de comprendre comment fonctionne le jeu. Il s’agit d’un prélude à l’histoire qui raconte un fait qui s’est passé quelques années avant votre jeu et qui explique pourquoi vous commencez dans un hôpital psychiatrique.

Episode 1 : Le pendule des morts

Durant le jeu, nous incarnons Marie, enfermée dans un hôpital psychiatrique et qui tente de s’échapper pour retrouver son fils. L’auteur a mis l’accent sur le scénario en proposant à chaque carte quelques lignes pour nous décrire notre avancée dans l’histoire, notre progression et donc très narrative. Néanmoins, nous regrettons certains raccourcis dans ce récit qui font que nous ne comprenons pas toujours les motivations ou le raisonnement qui nous amène à telle ou telle situation, cela aurait mérité un peu plus de détails ou d’étapes pour mieux comprendre notre cheminement.

J’ai d’ailleurs des questions qui restent en suspens, notamment sur le rôle du gardien de l’hôpital qui possède des informations alors qu’il ne semble avoir aucun lien avec la trame principale. Il est dommage que ce scénario soit si décousu car il y a une véritable volonté de nous faire rentrer dans un univers scénarisé et plutôt horrifique. On regrette d’ailleurs de ne pas avoir une ambiance sonore pour accompagner la partie, ce qui nous plongerait encore plus dans cet univers.

Au regard du scénario, il faut réfléchir à la manière d’un psychopathe et réaliser des actions un peu gores, ce qui chamboule un peu la manière de résoudre certaines énigmes. Il ne faut pas hésiter à entreprendre des actions que l’on ne ferait pas dans la vraie vie, enfin moi pas, en tout cas, après vous je ne sais pas, chacun ses loisirs ! Un point de regret serait peut-être une certaine gratuité de la violence pour vouloir à tout prix coller à ce thème adulte, sans que cela soit tout à fait justifié et sans alternative. Au final, l’histoire se termine un peu brusquement, avec encore ce souci scénaristique, mais nous savons aussi qu’il y a une suite en espérant que celle-ci débute directement dans le lieu par lequel nous venons de finir pour assurer une continuité dans la narration et qu’elle apporte plus de réponses.

Malgré une promesse de jeu alléchante, nous sommes un peu restés sur notre faim, mais, s’agissant de la première réalisation de cette collection, nous comprenons le côté perfectible et attendons vraiment le second opus (Sommeil Blanc) pour voir de quelle manière l’évolution se fera.

Episode 2 : Sommeil Blanc

Nous reprenons donc notre récit à l’endroit où l’épisode 1 a pris fin. Nous retrouvons Marie en compagnie de son fils qu’elle malmène tout au long du jeu pour arriver à ses fins et mettre à mal le « roi Léopold ». On retrouve ce côté narration avec un déplacement de lieu en lieu mais cette fois-ci on ne trouve pas de trous scénaristiques dans le récit. On ne va pas vraiment vous décrire les actions jeu pour vous expliquer ce qui s’y passe mais on se retrouve dans cette course à la recherche de ce Léopold.

Sur le côté gore et glauque on sait maintenant à quoi s’attendre et il faut se mettre à réfléchir autrement. Néanmoins, ce deuxième numéro, contrairement au premier, monte crescendo dans la violence et dans les actions peu agréables à réaliser (on parle bien des actions pas du jeu).  On se dit que finalement il aurait été bien plus intéressant au niveau scénaristique de retrouver cette progression dans le 1er tome plutôt que de commencer très rapidement par des actions violentes (parfois gratuites) qui vont en déranger plus d’un et qui de ce fait, n’iront peut-être pas voir la suite du jeu.

Du point de vue des énigmes, on retrouve pas mal de réflexion mais aussi de l’observation, parfois fine. On découvre aussi deux manipulations (on vous conseille d’avoir un papier et un crayon pour reproduire certaines cartes et ne pas abimer le jeu). Bien entendu, c’est le principe de cette gamme, on va aussi retrouver des actions que l’on ne ferait pas dans la vraie vie. Ça implique une autre façon de penser en se mettant dans la peau d’une psychopathe et il arrive que l’on bug face à une énigme car l’action ne nous vient pas à l’esprit : finalement cela en fait aussi la singularité du jeu.

Nous avons vraiment apprécié ce second épisode, qui monte crescendo dans ses choix, qui propose des énigmes sympathiques inclues dans la narration et qui cette fois ne possède pas de trous scénaristiques. De plus, comme il s’agit d’un second test, on a intégré les mécaniques ce qui a été donné un gameplay plus fluide pour nous.

Episode 3 : Le destin de Léopold

On finalise avec ce dernier épisode qui est la suite directe du deuxième. Le but ultime de l’aventure étant de retrouver Léopold et, toujours en incarnant Marie, d’apporter une fin (tragique vous l’aurez compris) à cette traque.

On reste dans ce même registre sombre, mais il s’agit là du volet le moins glauque des trois avec beaucoup moins de violence gratuite et surtout moins gore. Et c’est là qu’on se redit qu’il est dommage de ne pas être monté crescendo d’un opus à un autre plutôt que d’avoir placé le curseur si haut dès le début. On vous conseille donc de ne pas forcément vous arrêter à la fin du premier scénario si, comme nous, vous avez eu un peu de mal au départ avec les projets macabres de Marie. D’autant plus que dans cette dernière partie, les énigmes sont vraiment plaisantes à réaliser et font souvent appel à votre bon sens (au regard de la situation).

Vous ne trouverez pas de manipulations dans cette fin d’histoire, mais deux énigmes chronométrées où il va donc falloir être rapide sans non plus vous précipiter si vous voulez rafler toutes les étoiles. L’observation est toujours partie prenante et il faudra affuter vos sens (notamment pour la camionnette). La réflexion sera encore une fois partie prenante du jeu avec pas mal de logique que ce soit dans les actions ou dans les énigmes en elles-mêmes. L’une d’elles, scientifique, nous a paru bien plus complexe que les autres et fera appel à vos souvenirs de lycée (et on doit dire que, sur ce coup-là, c’était bien loin pour nous).

Conclusion

Ce thriller se termine d’une manière assez logique (encore une fois au regard de toutes les péripéties que nous avons rencontrées) et on a finalement bien apprécié les deux derniers épisodes de cette trilogie. Dommage que le premier ne nous ait pas autant convaincus. Beaucoup seront perturbés par le côté violence gratuite, malsaine (ce qui a été le cas pour nous dans l’épisode 1). On sent vraiment que l’auteur a pleinement voulu cet effet et finalement ça fonctionne très bien comme ça, une fois que l’on a pris le pli de se mettre dans la peau du personnage et de se désolidariser des actions que nous entreprenons au cours du jeu. Cela apporte un nouveau genre de jeu avec une thématique moins commune.

Pour finaliser et revenir sur nos notes, nous avons pris en compte les trois scénarios. On ne vous l’a pas caché le premier d’entre eux ne nous a pas réellement transportés sur plusieurs plans ce qui a eu pour conséquence des notes assez basses mais qui ont été contrebalancées par les deux suivants qui sont réellement plus agréables en termes de jeu, de scénario et d’énigmes selon nous.

Suite à cette première histoire, une seconde vient de sortir et s’intitule : La Trilogie Marie. Vous serez plongés, cette fois-ci, dans la peau d’un enquêteur, 4 ans après les faits de cette première aventure. Vous traquerez donc Marie. Il ne sera pas forcément obligatoire d’avoir réalisé ce premier récit en amont même si cela fera surement résonance au niveau de l’histoire. Toujours est-il que nous avons envie de tester cette suite, surtout que l’auteur a promis plus d’interaction avec l’application pour les prochains numéros.


L’ÉQUIPE :

Membres : Adrien et Yo
Temps :
– Episode 1 – Le pendule des morts : 70 minutes avec un score de 58% et 4 indices
– Episode 2 – Sommeil blanc : 60 minutes avec un score de 89% et 2 indices
– Episode 3 – Le destin de Léopold : 62 minutes avec un score de 86% et 0 indice

Dates : 06/09/2020 ; 23/12/2021 ; 23/12/2021


L’EDITEUR :

Blackrock Games
50Clues.com
Tarif : environ 13 € par boite
Crédit illustrations : ©blackrock games


Tous nos tests de la gamme 50 CLUES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑