Massacres – Escape Hunt – Bordeaux (33)

MISSION :

Marre de regarder des films d’horreur ? Vivez-en un !
Lorsque vous venez visiter cette maison, tout semblait normal…
Aurez-vous le cœur bien accroché pour échapper à la tronçonneuse ?
NB : Interdit aux moins de 18 ans, déconseillé aux personnes épileptiques et claustrophobes et aux femmes enceintes, tenue décontractée conseillée. À mi-chemin entre l’escape game et l’expérience immersive.


 

PROFIL DE LA SALLE :

THÈME : Horreur
LANGUES : Français
COMPOSITION : De 6 à 8 joueurs
ÂGE : Dès 18 ans
DURÉE : 75 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : Intermédiaire
DIFFICULTÉ RESSENTIE : Intermédiaire
COOPÉRATION : Nécessaire
LINÉARITÉ : Linéaire
NIVEAU DES ÉNIGMES : Médian
TAUX DE SATISFACTION DU GROOM : 96%


EVALUATIONS :

L’ENSEIGNE :

PREMIER CONTACT

ESPACE D’ACCUEIL

DEBRIEF

EFFET WAHOU :
OUI

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITÉ

VARIÉTÉ

GAMEPLAY

L’IMMERSION :

HISTOIRE/BRIEF

DÉCORS

AMBIANCE SONORE

GAME MASTERING


EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • Immersif du début à la fin
  • Le shoot d’adrénaline
  • Le jeu du chat et de la souris
  • Quentin, un GM au top
  • L’agencement des lieux

Les points négatifs :

  • Certains passages pas évidents pour les personnes costaudes

POUR QUI, POUR QUOI ?

  • Pour ceux qui veulent des sensations fortes
  • Pour trouver un bon appart… ou pas

ASPECTS PRATIQUES :

  • Stationnement : Payant dans la rue
  • Accès PMR : Non
  • Collation : Oui

undefinedL’AVIS DU GROOM :

Nous démarrons notre week-end bordelais dès le vendredi soir, tard, par une salle qui va donner le ton de ce périple : Massacre de Escape Hunt. Pour plusieurs raisons, on s’attend à du très lourd. Le thème horreur annoncé est assez poussé parait-il, et nous arrivons à une heure de la journée, ou de la nuit devrais-je dire, qui s’y prête bien. Nous assistons alors à la sortie du groupe précédant qui a été assez tonitruante. Visiblement, le role play est jusqu’au boutiste !

Et nous ne sommes pas déçus, la prise de contact est à la hauteur de nos attentes avec une incarnation immédiate de personnage et nous sentons bien que, malgré le discours de notre agent immobilier, Quentin, qui se veut rassurant, il y a des choses qu’il ne nous dit pas. Enfin soit, allons visiter cet appartement qu’il nous a déniché pour notre joyeuse colloc. Et c’est là que tout bascule, en mal d’un point de vue immobilier, en bien d’un point de vue escape. Vous l’aurez deviné, l’appartement qui nous est proposé est de ceux que l’on trouve sur Flip Advisor. A l’étage du dessous un asile de fou, à celui du dessus des squatteurs peu sociables. Nous ne sommes pas seuls… nous préfèrerions l’être !

L’immeuble est clairement dans son jus, à tel point que Stéphane Plazza lui même ne s’y frotterait pas pour du home staging. Chaque environnement respire l’insalubrité et on ne se sent à l’abri que dans de rares endroits. Nous subissions une pression régulière amplifiée par l’ambiance sonore des lieux. Le temps pour nous de faire le tour du propriétaire et d’en découvrir tous les recoins, et nous voyons l’histoire prendre forme petit à petit. Nous devrons donc échapper à une abomination nommée Le maitre. Pour cela, il nous faudra comprendre son histoire, ses motivations, courir, déjouer ses énigmes, faire quelques manipulations, prier pour qu’il ne vous trouve pas, et j’en passe.

L’histoire qui nous est présentée guide notre progression. Cette dernière est sportive, en courant, marchant à 4 pattes ou même en volant pour aller se fracasser le visage contre un tibia, rien ne nous est épargné. Un conseil, si vous souhaitez suivre nos traces, ne prenez pas des vêtements auxquels vous tenez. Dans les moments de crise, vous pourrez compter sur le soutien de la horde, d’autres victimes du maitre. Même s’ils sont… particuliers, toute aide est bonne à prendre. Nous sommes ici dans une véritable expérience de survie dans laquelle, même s’il y a une bonne quantité d’énigmes, il faudra avant tout privilégier votre intégrité physique et mentale.

Une fois votre principal objectif atteint, à savoir sauver vos chers petits popotins et quitter ce lieu de malheur, vous pourrez relâcher la pression, si vous y arrivez, et débriefer de manière très détaillée avec votre majordo… euh pardon, votre agent immobilier, le majordome c’est pour plus tard. Les échanges de fin de partie sont riches, on sent la flamme qui anime Quentin et c’est toujours un plaisir pour nous de finir une très bonne salle par un debrief entre passionnés. Massacres fait partie des toutes meilleures expériences de survie que nous avons testé, plus proche de l’aventure immersive que de l’escape traditionnel, elle est dans le haut du panier en termes de pression exercée sur le joueur et nous ne pouvons que vous la conseiller chaudement.

LE GROOM DONNE LA PAROLE A FRANÇOIS :

“Des décors très réussis, une salle avec de beaux volumes et pas mal de belles surprises qui permettent de renforcer son côté ludique. Une salle originale et vraiment très fun à jouer pour amateurs de jumpscares.”


L’ÉQUIPE :

Membres : Guillaume, Emmanuel, Loïc, Adrien, François et Yo
Temps : sans aucune importance ici
Indices : 0
Date : 11.06.2022

 


L’ENSEIGNE :

Escape Hunt Bordeaux
Ville : Bordeaux
Tarif : 200 € par groupe
Crédit illustrations : ©Escape Hunt

Tous nos tests Escape Hunt
Tous nos tests Escape Hunt Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑