Escape Game au Château – Auzou [Jeu de société]

MISSION :

Max et Enzo se retrouvent bloqués dans le château de Rochebrune.
Aide-les à en sortir avant minuit, en résolvant toutes les énigmes nichées dans les différentes salles du château.

Attention, l’horloge tourne au cours de la partie…. si tu n’es pas assez rapide, tu risques de rester bloqué dans le château… et de te retrouver nez-à-nez le fantôme de Guillaume de Rébusse !

 

 

PROFIL DE LA SESSION:

THÈME : Aventure
COMPOSITION : 1 à 4 joueurs
ÂGE : dès 6 ans
DURÉE : 15 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : Adaptée
DIFFICULTÉ RESSENTIE : Un poil dur
COOPÉRATION : Secondaire
LINÉARITÉ : Linéaire
NIVEAU DES ÉNIGMES : Débutant

POUR QUI :

  • Pour les plus jeunes
  • Pour débuter dans les jeux de société d’Escape

L’IMMERSION :

HISTOIRE

CORS / ILLUSTRATIONS

AMBIANCE SONORE
CRITERE NON NOTABLE

EFFET WAHOU :
OUI

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITÉ

GAMEPLAY


VARIÉTÉ

EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • Le château “wahou”
  • La rejouabilité(180 énigmes)
  • L’ensemble des accessoires

 

Les points négatifs :

  • Pas d’ambiance sonore
  • Pas de narration
  • Temps de mise en place par rapport au temps de jeu
  • 6 ans c’est un peu ambitieux
  • Pièces mal prédécoupées

undefined L’AVIS DU GROOM :

Aujourd’hui nous avons la chance de tester un Escape Game de salon signé Auzou, un éditeur dont on apprécie énormément les livres pour enfants. La boite contient un grand nombre de matériels : cartes, enveloppes, loupe, miroir, sablier, horloge, pion et château. Ce dernier est une fort belle pièce qui fait son effet, les enfants font “wahou” en le voyant, mais il est à la fois un point fort et un point faible. Il est magnifique et semble solide, par contre la première mauvaise surprise réside dans le fait que certains éléments soient mal prédécoupés risquant de déchirer le décor lors du dépunchage et impliquant de jouer du cutter. Par ailleurs, le temps de détacher les pièces et les assembler additionné à la lecture des règles et la préparation des enveloppes font que, sur la première partie au moins, on passe plus de temps sur la mise en place que sur le jeu en lui même. Pas évident quand on a deux petits impatients qui nous tournent autour, mon conseil est donc le suivant : cachez vous pour la phase de préparation !

On peut enfin commencer à jouer et, au moment de chercher dans le livret un lien ou un QR Code vers une bande son, on reste bredouille. C’est dommage d’un point de vue immersion, d’autant plus que c’est une pratique qui s’est globalement généralisée dans la plupart des Escape Games de salon que l’on trouve dans le commerce. Je commence donc à expliquer le principe du jeu aux enfants et c’est une de leur question qui nous amène au plus gros défaut d’Escape Game au château : “Papa, pourquoi on est coincés dans la château ?”. Il est étonnant qu’un éditeur dont les livres sont d’une telle qualité puisse passer à côté de la narration dans cette aventure. Le scénario tient en 5 lignes et ne développe ni les raisons qui nous amènent là ni les transitions entre les différentes pièces, on est plus dans une succession de devinettes sans lien entre elles.

Il est donc temps d’évoquer les énigmes. Il y en a 180 ce qui assure une excellente rejouabilité. Vous pourriez même créer les vôtres sur de petits morceaux de papier ce qui aurait en plus comme avantage d’adapter leur niveau à vos enfants. Ne nous le cachons pas, le 6 ans et plus annoncé sur la boite est sans doute un peu généreux, 6 ans correspondant à une grande section maternelle ou du CP. Pour un enfant commençant la lecture, les devinettes utilisant le javanais sont plus que perturbantes. Les rébus, la loupe ou le miroir sont beaucoup plus abordables, le morse ou la numérotation de l’alphabet un peu plus durs. L’aspect fouille quant à lui se résumera à du cherche et trouve mais sur une surface relativement importante en 3 dimensions, ce qui donnera un intérêt supplémentaire à la structure.

Au final, malgré une idée très séduisante portée par un superbe objet, on peut dire sans mentir que le ramage de cette proposition ne se rapporte pas à son plumage. Le jeu pèche par l’absence d’un scénario plus développé et d’une narration tout au long du jeu. L’absence d’ambiance sonore n’aide pas à l’immersion et les énigmes, si elles sont variées sur une partie, pourraient lasser dans le temps car elles se répartissent en 9 grandes familles. Les enfants, après un effet “wahou” et de l’impatience lors du montage du château, se sont vite désintéressés de cette suite d’énigmes sans histoire. On espère de tout cœur un deuxième opus plus abouti, on sait qu’Auzou en est capable.

L’ÉQUIPE :

Membres : Arthur, Margot et Yo en Game Master
Temps : 15 minutes
Indices : /
Date : 30.10.2020

L’EDITEUR :

Auzou
Tarif : 29,95€

Crédit illustrations : ©Auzou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *