Escape Game – Sony Pictures – Film [Cine/TV]

MISSION :

Six personnes se retrouvent dans une situation incontrôlable ou seule leur intelligence leur permettra de survivre.

PROFIL DE LA SALLE :

THÈME : Horreur/Frisson
COMPOSITION : /
ÂGE : PG-13
DURÉE : 99 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : /
DIFFICULTÉ RESSENTIE : /
COOPÉRATION : /
LINÉARITÉ : /
NIVEAU DES ÉNIGMES : /
TAUX DE SATISFACTION DU GROOM : Non notable

L’IMMERSION :

HISTOIRE/SCENARIO

CORS

AMBIANCE SONORE

EFFET WAHOU :
NON

 

 

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITE

GAMEPLAY

VARIETE

POUR QUI :

  • Pour les adultes
  • Pour ceux qui aimeraient jouer dans de tels décors
  • Pour les passionnés de films d’angoisse

EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • Les décors
  • La variété des énigmes

 

Les points négatifs :

  • Pas de grosse innovation

undefined L’AVIS DU GROOM :

Deuxième film sur les Escape Games avec encore un jeu de vie ou de mort. Alors est-ce un film sympa à regarder pour les fans d’Escapes ou faut-il passer son chemin ? Le groom s’est posé devant le film et vous délivre son point de vue. Ici, il n’est pas question d’un groupe d’amis souhaitant réaliser une salle mais d’un groupe de personne ne se connaissant pas qui se retrouve un peu malgré eux à venir jouer. Forcément, ils ont tous un profil différent, sinon ça ne serait pas drôle, une personne à haut potentiel, une militaire, un fan d’escape, un novice et j’en passe. Quoi de plus sympa que de se retrouver avec des inconnus pour jouer à un jeu grandeur nature et tenter de communiquer convenablement et de s’entendre sur la marche à suivre, vous imaginez bien que ça ne sera pas de tout repos !

D’autant plus que, dès le départ, on comprend très vite le côté macabre du jeu. Je regrette d’ailleurs un peu la première scène qui, selon moi, en dévoile déjà beaucoup alors que celle-ci n’est pas vraiment utile. Sinon, mis à part ça, on retrouve quand même tous les codes d’un Escape Game, à savoir, la fouille et l’observation, quelques cadenas, des mécanismes et manipulations ainsi que des énigmes, le tout dans des décors superbement immersifs pour certains, on aimerait vraiment y être mais sans les effets négatifs qui surviennent.

Il faut aussi dire que le film se détache aussi à certains moments de l’essence même d’un Escape car on y retrouve des épreuves de force mais aussi un peu de connaissance pour résoudre une énigme. Je pense finalement que le film n’est pas si mal dans sa première partie mais que cela devient plus glauque et plus malsain dans la seconde que j’ai moins aimé avec les instincts primaires des joueurs qui ressortent, le moment psychédélique et qui finalement mets de côté les énigmes et le jeu, il faut juste tenter de survivre.

Néanmoins le film est plutôt pas mal construit et possède quelques références qui font plaisir à voir, Karaté Kid, The Game, Fahrenheit 451, Jason Bourne… Si on en revient au film en lui-même, ce huit-clos est assez haletant, ne laissant pas de répit même si l’on regrette la violence gratuite de la fin. On peut parfois faire un parallèle entre un mélange de Saw, Cube et The Game mais sans non plus se mettre au niveau de ces films ce qui peut être dommage. Il se laisse malgré tout regarder pour les adeptes de ce type de film.

Enfin, l‘histoire n’est pas dénuée de sens lorsque l’on va au bout et une phrase peut mener à une certaine réflexion si on s’arrête un peu dessus en la remettant dans notre contexte de joueur : “Ils en demandent plus, des pièces plus complexes, des sujets plus intéressants…” N’est-ce pas ce que l’on recherche quand on va jouer ? Une immersion sans faille toujours plus poussée, mais alors jusqu’où iront nous dans la recherche de dépaysement et d’adrénaline lors d’un Escape ? Le second volet est déjà en préparation, mais d’ici là réfléchissons nous même à notre pratique et nos attentes.

LE FILM :

Escape Game
2019
99 minutes

Crédit illustrations : ©Sony

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *