Braquage à Venise – Deckscape – SuperMeeple [Jeu de société]

MISSION :

Vous êtes des cambrioleurs professionnels à la retraite, mais une mystérieuse missive vous force à reformer votre ancienne équipe. La mission : vous introduire dans le plus ancien casino du monde, à Venise, et voler le jeton d’une valeur d’1 million d’euros ! Chacun d’entre vous dispose de capacités et de compétences spécifiques, et si vous suivez le plan tout se passera bien. Malgré tout, il s’agit d’une opération risquée, et le moindre événement inattendu pourrait compromettre toute la mission. Serez-vous capables de déjouer le système de sécurité complexe du casino puis de vous enfuir avec le butin ?

 

 

 

PROFIL DE LA SESSION:

THÈME : Cambriolage
COMPOSITION : 1 à 6 joueurs
ÂGE : à partir de 12 ans
DURÉE : 60 à 90 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : /
DIFFICULTÉ RESSENTIE : Débutant
COOPÉRATION : Secondaire
LINÉARITÉ : Moyennement linéaire
NIVEAU DES ÉNIGMES : Facile

POUR QUI :

  • Pour les gentlemen cambrioleurs
  • Pour débuter avec Deckscape
  • Pour passer un bon moment en famille
  • Pour ceux voulant jouer partout avec peu de matériel

 

L’IMMERSION :

HISTOIRE

CORS / ILLUSTRATIONS

AMBIANCE SONORE
CRITERE NON NOTABLE

EFFET WAHOU :
NON

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITÉ

GAMEPLAY


VARIÉTÉ

 

EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • Le scénario
  • Le fait de choisir des personnages au départ
  • Le fait de devoir analyser le plan
  • Les pénalités qui coûtent du temps et qui obligent à bien réfléchir

 

Les points négatifs :

  • Dommage que l’on puisse partager les atouts de nos personnages
  • Quelques énigmes tirées par les cheveux
  • Trop peu de manipulation
  • 6 autour du jeu, cela fait beaucoup (pas plus de 4 selon nous)

 

undefined L’AVIS DU GROOM :

Aujourd’hui nous débutons notre 3ème Deckscape : Braquage à Venise. Le thème est alléchant et nous avons hâte de débuter. Le point positif après en avoir déjà joué deux scenarii c’est que l’on avance plus vite sur les règles du jeu et que l’on sait à quoi s’attendre. Le principe reste le même, prendre une carte et tenter de résoudre l’énigme avec potentiellement des objets glanés tout au long de l’aventure. Une fois l’énigme résolu, on retourne la carte et on regarde si l’on a bon ! C’est toujours le petit bémol de ce jeu… si on se trompe, pas moyen de recommencer vu que la réponse est donnée ! Mais cela fait partie du concept et en fait un jeu simple à emmener partout. On ne va pas vous le cacher, maintenant, lorsque l’on n’est pas sûr de notre réponse, un seul joueur regarde le verso de la carte, ce qui permet aux autres, si erreur il y a eu, de poursuivre leurs recherches.

Mais quand est-il de cet opus ? Le scénario est toujours bien écrit avec ici la reformation d’un gang braquant un casino, en rencontrant les vigiles, le directeur et tous les systèmes de sécurité qui s’imposent pour nous empêcher d’arriver à nos fins. D’ailleurs, en termes d’immersion, les joueurs doivent choisir d’incarner certains personnages aux capacités différentes. Le concept est vraiment sympathique car nous n’avons pas tous les mêmes informations et elles seront utiles pour résoudre les énigmes, à vous de vous rappeler la capacité de votre personnage. Ce qui est dommage c’est que l’on ne peut pas dévoiler nos cartes mais qu’on peut parler de ce que l’on a vu sur celles-ci, l’intérêt est donc moindre, on aurait aimé n’avoir cette information que pour nous et donc être le seul à pouvoir débloquer une situation ce qui aurait donné tout son sens à la distribution de ces personnages. Encore une fois cela reste notre avis !

Avant de débuter le braquage il faut analyser et connaitre le plan pour y arriver sans encombre, cela aussi rajoute une dimension au jeu même si cela fait pas mal d’informations à retenir quand on ne sait pas trop ce qui va nous être utile ou non. L’immersion est donc bien présente, même si on regrette toujours de ne pas avoir une carte nous donnant un lien vers une playlist pour nous mettre dans l’ambiance, la BOF d’Ocean’s Eleven fait bien l’affaire pour ce scénario !

Pour ce qui est des énigmes, on vous le dit tout de suite, vous n’aurez qu’une toute petite manipulation de cartes ce qui est dommage dans un tel scénario. Vous aurez également une grosse part d’observation et pas mal de réflexion. Les défis sont variés en termes de résolution mais aussi en termes de niveau, même si celui-ci reste plutôt simple, et font appel à votre bon sens mais aussi à votre capacité à bien lire certains énoncés au risque de prendre des pénalités qui rajoutent un petit trait humoristique au jeu. On regrette néanmoins d’avoir toujours quelques énigmes tirées par les cheveux, notamment une des énigmes finales un peu improbable.

Braquage à Venise est donc un scénario très fluide que nous avons résolu vraiment rapidement contrairement aux deux premiers tests. Nous avons pris un peu plus la mesure des énigmes que l’on pouvait réaliser en parallèle car le jeu nous y invite à chaque opus. Il est d’ailleurs appréciable de se trouver à un moment face à un choix vous permettant d’ajouter et de retirer des pénalités accumulées au long du jeu. En effet, nous n’avons pas réussi à résoudre deux énigmes mais grâce au final nous avons pu nous délester de celles-ci est finir en moins de 60 minutes (chaque pénalité vous coûte 5 minutes) et ainsi réaliser le plus gros braquage de tous les temps, dixit le jeu !

L’ÉQUIPE :

Membres : Yo & Adrien
Temps : 51 minutes (2 énigmes non résolues)
Indices : 0
Date : 24.10.2020

L’ENSEIGNE :

Super Meeple
Deckscape : Braquage à Venise
Tarif : 12€
Tous les tests Deckscape

Crédit illustrations : ©Super Meeples

Vous pourriez également aimer...