Escape Room (2017) – Film [Cine/TV]

MISSION :

Six amis testent leur intelligence dans un jeu qui prend un vilain tour.

escape-groom-fox

PROFIL DE LA SALLE :

THÈME : Horreur/Frisson
COMPOSITION : /
ÂGE : PG-13
DURÉE : 88 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : /
DIFFICULTÉ RESSENTIE : /
COOPÉRATION : /
LINÉARITÉ : /
NIVEAU DES ÉNIGMES : /
TAUX DE SATISFACTION DU GROOM : Non notable

L’IMMERSION :

HISTOIRE/SCENARIO

CORS

AMBIANCE SONORE

EFFET WAHOU :
NON

 

 

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITE

GAMEPLAY

VARIETE

POUR QUI :

  • Pour les adultes
  • Pour les passionnés de film d’horreur et encore…
  • Pour ceux qui ont 1h30 à perdre…

EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • Le projet de base
  • L’invitation à l’escape

 

Les points négatifs :

  • Des énigmes capillotractés
  • Les incohérences du scénario
  • L’image de la femme
  • La fin qui ne répond pas à nos multiples interrogations

undefined L’AVIS DU GROOM :

Escape Room est le 1er film réalisé sur ce thème avec un jeu de vie ou de mort. Nous l’avons visionné et on vous donne notre avis ! Faut-il se poser devant ou mieux vaut-il se faire un jeu escape à la maison ?

Pour commencer, ce film nous met tout de suite dans le bain de l’horreur en nous donnant un aperçu de ce qu’il va se passer sous nos yeux durant presque 90 minutes. Après cette première scène on observe un machiavélique personnage « torturant » un homme et l’on peut dire une chose… cette scène est longue et interminable. Puis nous rencontrons les différents personnages que l’on va suivre dans leur aventure morbide. Il s’agit d’un groupe d’amis se retrouvant pour fêter un anniversaire et qui vont se retrouver à participer à leur 1er escape game et jusqu’ici tout va bien.

On ne va pas vous le cacher, cette première partie est assez longue et ennuyeuse même si on découvre le groupe d’amis et leurs traits de personnalité qui vont se révéler encore plus lors du jeu en lui-même. Une fois cette partie faite, on arrive dans le vif du sujet avec la mise en place du jeu. Un des protagonistes invite le reste du groupe à réaliser une partie dans un lieu, évidemment secret ce qui n’est que rarement le cas dans la vraie vie… quoi que ! Ici les joueurs reçoivent une invitation qui est vraiment sympa dans l’idée et nous donne envie d’en savoir plus sur les énigmes qui vont suivre… mais par la suite nous sommes vraiment déçus par le jeu.

Bien que les joueurs se retrouve les yeux bandés et chacun dans des pièces différentes comme cela peut arriver, les décors ne nous emballent pas vraiment : pour du cinéma on s’attendait à voir des visuels de folie, comme on n’en trouve pas ailleurs mais ceux-ci ont un côté plutôt réaliste pas top non plus, plutôt basiques et qui ne nous procurent aucun effet wahouuu. Il en va de même pour les énigmes qui sont, pour la plupart, capillotractées, elles permettent simplement de mettre en avant un personnage qui a un égo surdimensionné, d’enfoncer un peu plus le personnage sympa du groupe qui ne résout pas grand-chose et de mettre de côté les personnages qui pensent plutôt à autre chose que de jouer.

Bref les personnalités se révèlent mais celles-ci ne servent pas vraiment le jeu. Puis, dès que les premières victimes sont prises au piège, cela dérape, ça part dans tous les sens et les logiques sont de moins en moins agréables à observer et on arrive parfois dans du gore pour du gore ce qui est dommage. Ne parlons même pas de l’image de la femme, dégradante, entre celle qui ne pense qu’au sexe, celle qui se retrouve nue durant une bonne partie du film et celle qui, même si elle résout une ou deux énigmes, est une véritable pouffiasse (excuser moi du terme). Bref le tableau n’est pas des plus sympathiques.

De plus, si on s’arrête un peu sur le scénario, on a du mal à comprendre le pourquoi du comment et au fil des minutes, on découvre que celui-ci est totalement décousu, on n’apprend rien sur le tueur et ses intentions. L’organisateur dans le groupe d’amis dit qu’il prépare ça depuis des mois, mais reçoit l’invitation, sans qu’il ne le sache, dans sa boite aux lettres. Une des énigmes est en lien avec l’histoire de certains personnages alors que l’on a compris qu’aucun n’est dans le coup de ce scénario morbide, pourquoi un personnage se retrouve nu… bref toutes ces incohérences rendent le film décousu et on ne comprend donc pas tout et la fin n’apporte aucune réponse aux différentes questions que l’on peut se poser.

N’essayez pas de comparer ce film à la série Saw… il y a un gouffre énorme entre ces films et malheureusement Escape Roon n’arrive pas à la cheville de son prédécesseur et j’ai du mal à comprendre comment certains peuvent faire cette tentative de comparaison. Nous pensons qu’il y avait vraiment moyen de faire mieux pour réaliser un film d’horreur avec comme base les escapes, se retrouver dans de beaux décors, avoir des énigmes qui tiennent la route, une vraie cohésion de groupe même dans la panique… bref on ne peut pas dire que nous avons été emballés par ce scénario qui nous laisse sur notre faim, sans un véritable fond.

LE FILM :

Escape Room
2017
88 minutes

Crédit illustrations : ©Marco Polo Production

Vous pourriez également aimer...