Escape Quest n°5 – Pour une poignée de Néodollars [Livre]

MISSION :

L’histoire dont vous êtes le virus ! Los Angeles, 2062. L’attaque nucléaire de 2047 a laissé le pays dans une situation économique catastrophique. Les mégacorporations tiennent les rênes du pouvoir et la corruption n’a fait que grandir au milieu d’une population souvent perdue dans des réalités virtuelles servant d’échappatoire à la misère actuelle. Les légendes urbaines parlent d’un petit groupe de hackeurs cherchant à faire tomber la dictature des multinationales. Pour vous, jeune autodidacte en informatique, tout ça, ce ne sont que des histoires…

Jusqu’au jour où un soir en vous connectant, vous recevez cet étrange message : « Rejoins-nous. »


 

PROFIL DU LIVRE :

THÈME : Science Fiction/Fantastique
LANGUES : Français
COMPOSITION : 1 joueur et plus
ÂGE : Dès 12 ans
DURÉE : 180 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : /
DIFFICULTÉ RESSENTIE : Intermédiaire
COOPÉRATION : Secondaire
LINÉARITÉ : Linéaire
NIVEAU DES ÉNIGMES : Médian
TAUX DE SATISFACTION DU GROOM : 81%


EVALUATIONS :

LE LIVRE :

QUALITÉ PERÇUE

ACCESSOIRES
NON ÉVALUABLE

EFFET WAHOU :
NON

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITÉ

VARIÉTÉ

L’IMMERSION :

HISTOIRE

ILLUSTRATIONS

AMBIANCE SONORE
NON ÉVALUABLE


EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • Les énigmes qui se prêtent au thème mais…
  • Les illustrations
  • Les solutions codées pour rester dans le thème
  • Le temps de jeu
  • Certaines références

Les points négatifs :

  • … trop d’énigmes avec une logique mathématique
  • Un seul indice avant la solution, voire pas d’indice pour certaines énigmes
  • Les solutions non détaillées
  • Un manque de clarté parfois

POUR QUI, POUR QUOI ?

  • Pour tous les amoureux de logiques mathématiques

undefinedL’AVIS DU GROOM :

Comme à chaque nouveau test d’un Escape Quest, rappelons rapidement le principe, un nouveau numéro sort tous les trimestres et les éditeurs font appel à des auteurs et illustrateurs différents pour chacun des opus. Avec cette cinquième itération, nous voilà propulsés dans un univers futuriste, et quand on regarde la couverture on a vraiment envie de s’y plonger. Certaines des illustrations à l’intérieur sont magnifiques et on retrouve un petit peu de Sin City dans cette ambiance en noir et blanc, mélangé à du Matrix ou du Blade Runner dans ce thème cyberpunk.

Pour ce qui est de la narration, celle-ci guide vraiment l’exploration et permet de mettre en œuvre les énigmes. On arrive à faire le lien et celles-ci sont bien intégrées dans le jeu. Cette intégration, la narration et les illustrations font que l’on arrive à être immergés dans l’histoire et il faut le souligner. Même si la fin nous laisse sur notre… faim…

Venons-en aux énigmes en elles-mêmes. Tout au long de l’ouvrage, nous nous retrouvons dans un univers de science-fiction avec des problèmes qui restent dans cet univers mais les logiques sont sensiblement identiques et demandent, pour la plupart, une résolution de type mathématique. Cette redondance fait que l’on se lasse un peu au fur et à mesure. Et même si cette façon de résoudre les problèmes touche un bon nombre de personnes, j’ai peur qu’elle en rebute plus d’un aussi, mais c’est un parti pris. De plus, certains énoncés ne sont pas toujours clairs dans ce qu’il faut réaliser et ce que l’on a le droit de faire ou non, ce qui fait que l’on s’y perd.

Et nous ne trouvons encore une fois qu’un indice pour nous guider… Pour les joueurs réguliers (ou non d’ailleurs) cela implique que celui-ci est trop guidant ou à contrario pas du tout… On se tourne alors vers la solution, qui elle est intéressante dans sa mise en œuvre puisqu’elle permet de ne pas décrocher du jeu par un système de codage, mais qui ne donne que la page suivante et c’est tout, on n’y trouve aucune explication et c’est frustrant lorsque l’on n’a pas saisis quelque chose, car on reste sur un sentiment d’incompréhension. Néanmoins, un point positif est le matériel à utiliser : un système de codage vous est fourni ainsi que des éléments permettant la résolution de certaines énigmes. On a d’ailleurs apprécié celles qui avaient un côté rétro, nous rappelant certains jeux bien connus des années 80.

Nous avons donc apprécié cet opus pour sa narration, ses références et sa mise en image, mais en termes d’énigmes nous avons été un peu déçus par ces logiques mathématiques qui reviennent trop régulièrement (même s’il y en a d’autres types tout de même) et qui nous a un peu gâché le Gameplay alors que nous étions emballés par l’univers. Enfin, le manque de clarté dans les explications et solutions n’a pas aidé à augmenter notre satisfaction.

Nous vous conseillons de le réaliser en plusieurs fois pour ne pas vous lasser si vous êtes moins adeptes de ce type d’énigmes, mais on ne doute pas que ce numéro d’Escape Quest ravira les personnes friandes de problèmes logico-mathématiques alors que de notre côté on prend plus plaisir avec plus de diversité et d’éclectisme dans les propositions. Encore une fois, il ne s’agit que de notre avis.


L’ÉQUIPE :

Membres : Adrien & Yo
Temps : 144 minutes
Indices : 2
Date : 01.02.2021

 


LE LIVRE :


Escape Quest n°5 – Pour une poignée de Néodollars
Editeur : Ynnis Editions Don’t Panic Games
Prix : 12.90 €
Crédit illustrations : ©Ynnis Editions ©Don’t Panic Games


Tous nos tests de la gamme Escape Quest !

Vous pourriez également aimer...