Arsène Lupin, l’ultime larcin – Échappe-toi – Bordeaux (33)

MISSION :

Vous êtes en 1902, la belle époque des années folles bat son plein et le plus grand des cambrioleursArsène Lupin est enfin sous les verrous suite aux nombreux vols qu’il a commis. Mais, coup de théâtre, il réussi à s’évader en janvier 1902 de la prison de la Santé dans laquelle il était enfermé  ! Toute la France est à sa recherche et tout particulièrement Ganimard, l’inspecteur en chef qui enquête depuis de longs mois.
Grâce à un de ses informateurs, il tient enfin une piste qui le mène à Bordeaux… Cela n’est pas étonnant, il avait plusieurs fois séjourné à Bordeaux, en arrivant à bord du bateau la Provence et se faisant passer pour un certain Rozaine.
Est-ce l’indice qui lui manquait pour enfin remettre la main sur le collier de la reine que toute la France convoite ? Cette nouvelle adresse cache-t-elle d’autres secrets ? Cela sera à vous de le découvrir.


 

PROFIL DE LA SALLE :

THÈME : Série/Film/Roman/Cambriolage
LANGUES : Français
COMPOSITION : De 2 à 6 joueurs
ÂGE : Dès 12 ans
DURÉE : 60 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : /
DIFFICULTÉ RESSENTIE : Intermédiaire
COOPÉRATION : Nécessaire
LINÉARITÉ : Moyennement linéaire
NIVEAU DES ÉNIGMES : Médian
TAUX DE SATISFACTION DU GROOM : 78%


EVALUATIONS :

L’ENSEIGNE :

PREMIER CONTACT

ESPACE D’ACCUEIL

DEBRIEF

EFFET WAHOU :
 NON

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITÉ

VARIÉTÉ

GAMEPLAY

L’IMMERSION :

HISTOIRE/BRIEF

DÉCORS

AMBIANCE SONORE

GAME MASTERING


EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • La petite rue recréée avant d’arriver à la salle
  • Une énigme originale
  • De bonnes idées
  • Le game mastering immersif

Les points négatifs :

  • Manque de feedback quand on déclenche un mécanisme
  • La dernière énigme

POUR QUI, POUR QUOI ?

  • Pour les fans du gentleman cambrioleur
  • Pour une première expérience dans l’escape

ASPECTS PRATIQUES :

  • Stationnement : Payant dans la rue
  • Accès PMR : Non
  • Collation : Non

undefinedL’AVIS DU GROOM :

Nous voici rendu chez Echappe-toi Bordeaux, cette enseigne existe aussi outre atlantique du côté de Montréal et Laval. Dernièrement, cette enseigne a aussi lancé Kryptex une entreprise de conception d’escape games du côté de Saint-Etienne, suite à la disparition d’Eludice et en reprenant une partie des membres de cette ancienne société.

Nous arrivons donc au sein de l’enseigne, classique au demeurant en terme d’accueil. Puis, nous rentrons assez vite dans le vif du sujet après les consignes d’usage. Notre supposé Game Master (je dis supposé car finalement ce n’est pas lui qui sera notre GM) nous emmène dans une petite ruelle recrée simplement avec une moquette style pavé au sol et plusieurs portes d’entrée dessinés amenant vers les différentes salles que propose l’enseigne. L’inspecteur Ganimard nous y attend pour nous briefer sur notre mission. On est assez friand des GM qui joue un personnage avant même de rentrer dans la salle donc nous l’écoutons et une fois notre mission connue, à savoir voler le grand Arsène Lupin, ou du moins vérifier la présence d’un collier, nous entrons donc chez lui.

Nous pénétrons dans un décor d’appartement des plus classiques : un bureau, des bibelots, une bibliothèque, une armoire… bref des objets que j’imagine chinés à droite et à gauche ! On sait bien que réaliser un appartement n’est pas la chose la plus complexe en termes de décors. On ne peut pas dire que cela nous fasse vibrer d’entrée de jeu mais on n’a rien à en redire non plus. Je suis juste un peu déçu par la suite de l’aventure en terme d’immersion car au lieu de retrouver un bel objet chiné pour rester dans le thème, on découvre des étagères d’une grande marque suédoise (les ludistes reconnaitront bien ce modèle) qui dénote (surtout dans une pièce secrète) : Lupin aurait-il fait un casse chez l’enseigne jaune et bleu ? Bref, même si on comprend par la suite que ce choix n’a pas été réalisé au hasard, on aurait aimé le même type d’énigmes avec un autre mobilier.

Mais venons-en à notre aventure qui débute inévitablement pas la case fouille (soyez bien attentif) ainsi qu’en réalisant les premières manipulations et énigmes, le tout avec un contenu parallélisable, à la recherche d’objets nous permettant de réaliser la suite de l’aventure. On découvre dans cet appartement des petits secrets et notamment deux énigmes originales liées à des manipulations. Pour le reste, encore, on retrouve du classique et il est vrai que pour une salle récente on aurait aimé un peu plus de folie sur ce point-là. Néanmoins, la salle fait le job comme on dit.

Mais parlons du Game Mastering qui est un des gros points positifs de cette aventure. Ici, vous ne trouverez ni TV, ni talkiewalkie, ni tout autre système de communication. C’est bel et bien l’inspecteur qui viendra vous aider en personne en réalisant de multiples interventions pour vous mettre sur la voie sans jamais vous donner la solution. On apprécie ce genre de game mastering même si nous l’avons trouvé un peu lent à notre goût pour nous débloquer de certaines situations. En effet, nous avons souvent été bloqués, non pas la difficulté d’une énigme, mais plutôt par le fait qu’en réalisant un mécanisme, nous n’avons rien qui nous indique ce que cela a pu déclencher. Cela implique que ne voyant pas ce que cela a pu provoquer, nous réitérons les manipulations, on se demande si on ne s’est pas trompé et donc nous perdons du temps à chacun de ces moments, retirant parfois l’effet que cela devrait provoquer et obligeant l’inspecteur à revenir dans la salle pour nous faire comprendre que notre action a déclenché un mécanisme à l’autre bout de la pièce ou plus loin encore sans que rien ne nous montre son déclenchement. Cela a donc joué sur notre gameplay puisque nous avons perdu de précieusement minutes en nous prenant la tête sur finalement quelques chose que nous avions bien réalisé. Je pense qu’il faut absolument trouver un moyen de prévenir les joueurs qu’un élément s’est déclenché grâce à un feedback via un signal sonore ou faire en sorte que les ouvertures se voient réellement pour éviter ce genre de frustration.

À part ce souci de perte de temps sur ces déclenchements, nous n’avons pas eu de mal à avancer dans le jeu même si une énigme originale nous a causé un peu de souci. Néanmoins, avant le final, nous découvrons un nouveau rebondissement dans l’affaire qu’il nous est donné d’élucider et on découvre de nouveau une belle idée. Dommage, encore une fois, que cette dernière énigme nous demande de réutiliser de nouveau quelque chose ayant déjà servi au cours de la partie plutôt que de nous proposer une nouvelle énigme originale. Surtout pour nous qui avions déjà réalisé cette action, en vain, car trop tôt, et, ayant utilisé cet objet une première fois, nous n’avons jamais pensé devoir y revenir une seconde. Nous ne sortons donc pas dans les temps et avec une certaine frustration de la part de certains membres de l’équipe dû à la perte de temps de la découverte des déclenchements et de cette énigme finale redondante.

Pour conclure, nous pouvons dire que cette salle propose des choses inégales en termes d’immersion, mais aussi au niveau des énigmes qui sont pour certaines classiques et d’autres plus originales, mais tout de même sympathique à réaliser dans l’ensemble. Il faut, à mon sens, régler ce problème de feedback suite à une manipulation pour rendre le jeu plus fluide et ainsi éviter des apparitions trop régulières de l’inspecteur, qui lui est dans son rôle, mais qui finalement ralenti aussi le gameplay alors qu’il s’agit d’un point fort du jeu.

LE GROOM DONNE LA PAROLE A EMMANUEL :

“J’ai trouvé cette salle agréable par son décor, son ambiance et la diversité des énigmes (même si l’on a plutôt mal interprété l’une d’entre elles ! 😅). Par contre, petit bémol : on ne se rend pas toujours bien compte de ce qu’ouvrent les mécanismes lorsqu’ils sont déclenchés… J’ai particulièrement apprécié l’intervention régulière du GM dans la salle : Tout en respectant le thème et en conservant l’immersion, c’est une très bonne manière d’apporter des indices lorsqu’on a besoin d’un p’tit coup de pouce !”


L’ÉQUIPE :

Membres : Yo, Loïc, Adrien, Emmanuel et Guillaume
Temps : 51 minutes 20 secondes
Indices : 2
Date : 11.06.2022

 


L’ENSEIGNE :

Échappe-toi
Ville : Bordeaux
Tarif : 25 € par joueur / Tarif étudiants et enfants : 20 €
Crédit illustrations : ©Echappe-toi
Tous nos tests d’Echappe-toi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑