Le Donjon de Doo-Arann – Unlock! Short Adventures – Space Cowboys [Jeu de société]

MISSION :

Déjouez les pièges du donjon, combattez les monstres et partez avec le trésor !

Acheter Unlock! Short Adventures – Le Donjon de Doo-Arann chez Philibert


 

PROFIL DU JEU :

THÈME : Fantastique/Médiéval
LANGUES : Français
COMPOSITION : De 1 à 6 joueurs
ÂGE : Dès 10 ans
DURÉE : 30 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : Débutant
DIFFICULTÉ RESSENTIE : Débutant
COOPÉRATION : Secondaire
LINÉARITÉ : Linéaire
NIVEAU DES ÉNIGMES : Facile
TAUX DE SATISFACTION DU GROOM : 82%

ASPECTS PRATIQUES :

  • Application sur mobile

EVALUATIONS :

LA BOITE :

QUALITÉ PERÇUE

ACCESSOIRES/APPLI

EFFET WAHOU :
NON

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITÉ

VARIÉTÉ

GAMEPLAY

L’IMMERSION :

HISTOIRE/SCENARIO

DÉCORS/ILLUSTRATIONS

AMBIANCE SONORE


EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • Un jeu agréable
  • Les sortilèges lancés avec l’application
  • Un bon lifting de la version de démo

Les points négatifs :

  • Un sortilège plus difficile à capter par l’appli

POUR QUI, POUR QUOI ?

  • Pour monter en difficulté dans la gamme
  • Pour ceux qui aiment mener des raids sur des donjons

undefined L’AVIS DU GROOM :

Quatrième short adventure testée, et première pour moi, Le Donjon de Doo-Arann ne nous est pas inconnu. Nous avions en effet déjà joué ce scénario lorsqu’il n’était qu’une démo de 22 cartes, cela a d’ailleurs peut être joué sur le chrono final car certaines résolutions me sont revenues très vite. Heureusement, un certain nombre d’énigmes ont subi un petit lifting, elles ont été modernisées pour mieux intégrer l’usage du smartphone ce qui rajoute un gros plus au gameplay. Certaines quant à elles ont été simplifiées.

La plus grosse difficulté a résidé, dans mon cas, à lancer un sortilège via une machine, celui du blizzard qui ne voulait pas être pris par l’application, là où je n’ai pas rencontré de difficulté avec les autres. Il m’a quand même fallu le tenter une quinzaine de fois avant d’être accepté. Dans l’ensemble, les énigmes sont relativement accessibles, avec les combinaisons habituelles de cartes rouges et bleues et des nombres dissimulés à découvrir. On termine par une action bien trouvée qui résume l’aspect magic/smartphone de l’aventure mais que les plus aguerris auront vu arriver de loin.

Par contre, j’ai été surpris de voir que l’ancienne version de ce scénario en démo ne soit plus disponible sur le site en print & play. L’écart de qualité, tant dans le matériel que dans le gameplay, n’en fait pour moi pas un concurrent à cette nouvelle mouture et peut permettre d’amener de nouveaux joueurs sur cette gamme. Par ailleurs, la prise en main des cartes a suscité en moi une impression de changement imperceptible. Il m’a fallu quelques minutes pour me rendre compte que le coin des cartes était pointu et non arrondi comme habituellement, en soit ce n’est pas grand-chose mais, pour ma part, je trouve cela moins agréable comme sensation. Je chipote, je chipote…

Au final, l’aventure est assez immersive et une petite astuce à la Unlock! pour penser hors du cadre est même présente. Le principal défaut que l’on peut reprocher au Donjon de Doo-Arann est le même que pour les précédentes short adventures testées, à savoir qu’en si peu de carte, on a du mal à étoffer le récit comme cela peut être fait dans les boites au format classique. Le gros avantage, à l’inverse, c’est qu’il s’agit d’un jeu idéal à emmener en voyage car prenant très peu de place, je vais d’ailleurs m’empresser de glisser Le vol de l’ange et Les secrets de la pieuvre dans mon sac de voyage.

PS : la version 13.2 de l’application est sortie récemment et semble corriger le problème de lancé de sorts.


L’ÉQUIPE :

Membres : Yo
Temps : 22 minutes 18 secondes
Indices : 0
Date : 01.08.2022


L’EDITEUR :


Space Cowboys
Tarif : 7 €
Crédit illustrations : ©Space Cowboys
Tous nos tests de la gamme Unlock!

Acheter Unlock! Short Adventures – Le Donjon de Doo-Arann chez Philibert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑