Le 7ème passager – Escape Yourself Le Mans – Le Mans (72)

MISSION :

Année 2137,

Planète Thédus, le NAMCA, votre vaisseau militaire, a atterri pour s’enquérir de la santé des occupants de la base scientifique « DW-BLAC », dont vous êtes sans nouvelles.
Vous venez de découvrir les sombres secrets de cette base, secrets qui vous poussent à quitter cette planète au plus vite.
Vous embarquez dans le NAMCA et décollez rapidement, mais on a peut-être été encore plus rapide que vous et un passager clandestin s’est invité au voyage.
Le NAMCA est infesté, c’est lui ou vous, la course contre l’intrus commence.


 

PROFIL DE LA SALLE :

THÈME : Science Fiction / Fantastique
LANGUES : Français
COMPOSITION : De 3 à 6 joueurs
ÂGE : Dès 15 ans
DURÉE : 60 minutes
DIFFICULTÉ ANNONCÉE : Intermédiaire
DIFFICULTÉ RESSENTIE : Intermédiaire
COOPÉRATION : Nécessaire
LINÉARITÉ : Moyennement Linéaire
NIVEAU DES ÉNIGMES : Médian
TAUX DE SATISFACTION DU GROOM : 87%


EVALUATIONS :

L’ENSEIGNE :

PREMIER CONTACT

ESPACE D’ACCUEIL

DEBRIEF

EFFET WAHOU :
NON

LES ÉNIGMES :

COHÉRENCE

ORIGINALITÉ

VARIÉTÉ

GAMEPLAY

L’IMMERSION :

HISTOIRE/BRIEF

CORS

AMBIANCE SONORE

GAME MASTERING


EN RÉSUMÉ :

Les points positifs :

  • L’immersion
  • La vérification d’infection
  • Le visuel de propulsion
  • Le moment de cohésion final

Les points négatifs :

  • Beaucoup de protocoles à suivre
  • Une action redondante

POUR QUI, POUR QUOI ?

  • Pour les fans d’Alien
  • Pour ceux voulant voyager dans l’espace

ASPECTS PRATIQUES :

  • Stationnement : Gratuit sur place
  • Accès PMR : Non
  • Collation : Non

undefinedL’AVIS DU GROOM :

On poursuit notre mission d’Invasion Alien avec la partie correspondant au 7ème passager. En effet, si vous nous avez bien suivis vous avez compris que nous avons réalisé la salle Hostile et qu’Escape Yourself permet d’enchainer avec cette seconde salle sans repasser par la case brief puisqu’il s’agit d’une suite directe. Je vous conseille d’aller donc relire le précédent article pour ne rien louper de notre retour sur cette expérience ! Nous avions donc terminé sur le fait que la transition entre les deux salles est impeccable et que les novices pourraient même n’y voir que du feu sans savoir à quel moment cette transition s’effectue.

Dans cette nouvelle partie, nous venons de réintégrer le vaisseau qui doit nous ramener de la planète Thédus vers la Terre. Mais nous comprenons vite que nous ne sommes pas seuls sur ce vaisseau et que finalement un 6ᵉ passager est à bord. Oui, oui 6ᵉ… Nous quatre, notre commandant de bord joué par le Game Master retranché de l’autre côté du vaisseau qui nous aide tant bien que mal, mais qui n’est ni rassuré ni rassurant, et enfin un Alien qui se balade tranquillement dans les conduits d’aération… Bien sympathique n’est-ce pas ?

En ce qui concerne l’ambiance de jeu, on se retrouve dans la continuité de ce que nous avons vécu dans la première partie : une ambiance sombre dans le vaisseau, une bande son qui nous met toujours un peu de pression, quelques effets et bruitages impliquant un ou deux jumpscares, bref, l’immersion est toujours au rendez-vous.

Pour ce qui est du jeu nous avons été un peu moins séduits par la proposition que sur la première partie de la mission. En effet, on retrouve ici une multitude de protocoles à suivre au cours de notre avancée et ce n’est pas ce que nous préférons. Il faut prendre le livret de bord et feuilleter les pages, comprendre à quoi cela est rattaché et réaliser le protocole. Nous avons donc perdu un peu pied dans la partie principale de cette salle. Néanmoins, les énigmes sont toutes différentes et utilisent des mécaniques variées. Vous pourrez d’ailleurs paralléliser certaines d’entre elles alors que d’autres demandent une bonne cohésion de deux membres de l’équipe pour avancer plus vite. Une des actions est d’ailleurs un peu plus redondante vu que le protocole demande de la réaliser 5 fois. En revanche, certains moments de jeu sont très appréciables. Je pense notamment à la première phase du jeu et la vérification de l’agent infectieux, celle de l’observation d’un panneau de contrôle ou même de la dernière énigme beaucoup plus fun à réaliser en groupe demandant cohésion et rapidité pour relancer les moteurs et ainsi regagner notre chère planète bleue.

Par rapport à ce retour général, il faut aussi repréciser que nous avons donc joué durant un peu plus d’1h30, ce qui n’est pas habituel. Quand nous jouons, notre capacité d’attention se limite généralement à une heure dans la majorité des salles. Passé ce délai nous avons moins l’habitude, même si on enchaine régulièrement 6 ou 7 salles dans une journée, et on s’aperçoit que le temps de pause entre les salles est important pour relancer la machine. Ici, pas de temps de pause, d’où le fait d’une fatigue cérébrale qui arrive à un moment pour tous les membres de l’équipe et donc une baisse de régime qui s’est ressenti de notre côté. Cumulé au côté protocolaire obligeant à suivre des instructions qui n’est pas ce que l’on préfère, mais ça c’est perso, on a accusé un petit coup de mou. Voilà les raisons pour lesquelles cette seconde partie nous a peut-être un peu moins convaincu. Je pense que si nous avions fait une pause entre les deux nous n’aurions pas eu tout à fait ce même ressenti. Vous êtes donc prévenus, à vous de voir si vous avez envie de tenter cette grosse expérience ou de manière plus classique en deux fois une heure.

Néanmoins, cela reste une bonne salle à faire car qualitative sur bien des points et ne serait-ce que pour le plaisir de jouer deux heures consécutives, je vous la conseille, notamment pour les habitués, car vous allez perdre quelques repères temporels et surtout par ce que c’est plutôt rare en France de trouver des expériences aussi longues.

Il ne nous reste plus qu’à prendre une vraie pause cette fois-ci avant de changer totalement d’univers et nous plonger dans la salle Robin des Bois.

LE GROOM DONNE LA PAROLE À LOÏC :

” Suite et fin de cette stressante aventure spatiale, avec notre survie comme enjeu en filigrane ! L’ambiance et les décors nous mettent bien en immersion. Petit bémol, malgré des énigmes variées et sympa, je regrette un sentiment de répétition des séquences de jeu au fil de l’aventure. J’ai passé un très bon moment dans cette salle qui ravira les fans de la série de films 🙂


L’ÉQUIPE :

Membres : Emmanuel, Julie, Loïc, Adrien
Temps : 1h 33min 30sec
Indices : 4
Date : 20.03.2022

 


L’ENSEIGNE :

Escape Yourself Le Mans
Ville : Le Mans
Tarif : De 22 à 26€ / personne et de 37 à 45€ pour Invasion Alien
Réduction pour les moins de 14 ans et étudiants
Carte de fidélité
Crédit illustrations : ©escape yourself
Tous nos tests de cette enseigne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑